Objectifs

La liste des catastrophes environnementales aux Îles Salomon ne cesse de s’agrandir au fils des ans. La perturbation d’un écosystème fragile a engendré des déséquilibres dans tous les milieux. La déforestation et la pêche intensive affaiblissent le niveau de vie des communautés locales qui vivent encore essentiellement des produits de la mer. Le pays fait face à plusieurs espèces invasives actuellement incontrôlables. Parmi elles, le scarabée rhinocéros des cocotiers, l’escargot géant d’Amérique et l’étoile de mer « Crown-of-Thorns » font des ravages dans leur environnement respectif.

La pollution est aussi l’un des défis majeurs que doit relever le pays. La plupart des habitants ont l’habitude de jeter leurs détritus à la mer ou dans la rue. En conséquence, des tas de détritus jonchent en permanences le bord des routes et des plages. À Gizo, les déchets jetés à la mer sont portés par les courants jusque dans les mangroves de Logha. Avec le temps, ces déchets s’accumulent pour former des barrières de plastique.

Sur l’île de Logha, nous travaillons à créer une zone de préservation et de valorisation de la biodiversité ainsi qu’un lieu d’expérimentation et d’étude pour la protection de l’environnement dans la région.

Actions

Plantation d’essences d’arbres locales (en développement)


De nombreuses essences d’arbres originaires de la région sont menacées par la déforestation. Nous participons à préserver et valoriser ces espèces en développant un parc dédié aux essences d’arbres locales. Ce projet s’effectue en collaboration avec des ONG spécialisées dans la protection des forêts. Ce parc a aussi une vocation pédagogique pour les écoles de la région.

Protection de la mangrove (en développement)


Cet espace, à cheval entre terre et mer, filtre l’eau et offre un lieu de reproduction pour de nombreuse espèces animales (oiseaux, crabes, etc). Préserver la mangrove, c’est donc protéger un écosystème fragile. Les mangroves jouent aussi un rôle essentiel pour protéger les habitants contre les tsunamis. Sur l’île de Logha, nous travaillons à dépolluer la mangrove tout en mettant en place un système de captation des déchets flottants qui proviennent de la ville de Gizo .

Élimination des espèces invasives (en développement)


La superficie de l’île étant relativement petite, un contrôle de certaines espèces invasives est envisageable. L’élimination du scarabée-rhinocéros fait partie des priorités car il représente une menace sérieuse pour le fonctionnement de la ferme. L’étoile de mer « Crown-of-Thorns », responsable de la destruction des récifs de coraux dans le Pacifique, fait aussi partie des espèces ciblées, notamment grâce à l’appui du centre de plongée de Gizo.

Recensement et protection des espèces menacées (en développement)


Une ONG locale (Ecological Solution Solomon Island) est disposée à effectuer un recensement des différentes espèces fragiles vivantes sur l’île. Plusieurs dispositifs devront alors être mis en place pour favoriser leur développement.